Le général Vincent Desportes, ex directeur de l’Ecole de Guerre et autres postes concernant la haute stratégie a été mis sur écoute, perquisitionné et surveillé par la police pour avoir dénoncé le fait que la guerre en Ukraine, telle que conduite par l’Europe, y compris par proxis, ne sert pas ses intérêts mais les intérêts américains. Voir https://www.les-crises.fr/ukraine-russie-otan-le-general-vincent-desportes-denonce-notre-strategie-de-guerre/ Ce fait illustre la dérive de l’idée européenne vers l’absurde.

En effet, la seule raison de défendre l’Ukraine, d’après les porte-paroles de l’U.E. ce sont les « valeurs » européennes, et en première place la démocratie. Or un pays en guerre ne peut plus fonctionner démocratiquement. En tout cas la France a toujours fait taire toute voix discordante en temps de guerre, et les médias dominants dans notre pays rivalisent d’atlantisme et s’exonèrent de tout vrai journalisme sur ce qui se passe en Ukraine. Nous abolissons donc chez nous-mêmes une partie des raisons pour lesquelles nous sommes supposés nous battre.

Or, le général Desportes nous dit : Ce n’est pas notre guerre, et c’est pour ça qu’on nous invente une raison pour la justifier. Et c’est même pire : Les motifs de cette guerre ont été créés il y a longtemps non pas pour affaiblir la Russie, qui était supposée faible à l’époque (avant Poutine), mais pour inféoder la « vieille » Europe. Celle qui, par exemple, avait refusé d’aller se battre comme supplétive en Irak. En effet, la poussée vers l’Est de l’Otan a eu comme effet de diluer l’UE en lui adjoignant des pays antirusses, la rendant plus pro-américaine.

La Russie a mis un coup de pied dans la fourmilière, et les fourmis sont européennes, pas étasuniennes. Nous paierons l’énergie plus chère aux U.S.A. (leur gaz naturel liquéfié nous coûterait quatre fois plus cher) pour ne pas l’acheter à la Russie. Ils ont aussi beaucoup accru leurs ventes d’armes en Europe grâce à cette crise, sans souffrir du blocus économique exigé de l’U.E. Les Britanniques aussi en profitent car ils ont du gaz et des armes à vendre. Autrement dit l’U.E. est comme un mari à la fois cocu et battu .

A la C.I.S.E.,nous refusons cette soumission. Nous demandons l’arrêt immédiat de l’intervention russe en Ukraine , le jugement des criminels de guerre, le retrait de la France de l’OTAN et le retour à des négociations sérieuses en vue d’une paix durable en Ukraine.

Frédéric Bendali et Vincent Buard

19 septembre 2022

Partagez
Tweetez