Ce 17 mars 2021, marque le jour où la France a émis autant de gaz à effet de serre que ce qu’elle est capable d’absorbé en une année entière !!!

Petits rappels de base :

La loi énergie-climat du gouvernement français définit comme neutralité carbone « un équilibre, sur le territoire national, entre les émissions anthropiques par les sources et les absorptions anthropiques par les puits de gaz à effet de serre ».

Pour respecter ses engagements internationaux mais aussi pour relever le défi qui nous est imposé par la nature :

Permettre la survie de l’espèce humaine mais aussi celle de l’ensemble des animaux à sang chaud, la France, doit atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Pour la première fois en 2015, le gouvernement de l’époque, bien que néolibéral, s’est conformé aux recommandations du Groupe International d‘Experts sur le Climat, (G.I.E.C.). Il a donc adopté la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC).

Celle-ci a été révisée en 2018-2019 par le gouvernement Macron (non moins néolibéral), arguant d’atteindre la neutralité carbone en 2050 (ambition rehaussée par rapport à la première S.N.B.C. qui visait une réduction de 75 % de ses émissions des gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2050 par rapport à 1990). Ce projet de SNBC révisée a fait l’objet d’une consultation du public du 20 janvier au 19 février 2020. La nouvelle version de la S.N.B.C. et les budgets carbone pour les périodes 2019-2023, 2024-2028 et 2029-2033 ont été adoptés par décret le 21 avril 2020.

Cela implique une division par 6 des émissions de gaz à effet de serre sur son territoire par rapport à 1990.

Concrètement, cela suppose de réduire les émissions de la France à 80 MtCO2e (méga tonne équivalent dioxyde de carbone) d’ici 2050 contre 458 MtCO2e en 2015 et 445 en 2018. (*)

Comme à l’accoutumée, ce gouvernement de bonimenteurs n’a fait qu’émettre des vœux pieux, mais ne se donne pas les moyens d’atteindre ces objectifs.

Une preuve alarmante :

En 77 jours et en période de restrictions de toutes parts, nous avons produit les gaz à effet de serre que nous devrions au maximum diffuser dans l’atmosphère sur une année…. À ce rythme il nous faudra attendre 2084 pour arriver à la neutralité.

Calcul en faveur des écologistes, me direz- vous ?

Non….Conformément aux règles de calcul des émissions territoriales de la France, ce calcul exclut les émissions liées au transport maritime et aérien ainsi que les émissions dites importées.

Pour avoir tous les détails:

https://laffairedusiecle.net/17-mars-20

*Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) | Ministère de la Transition écologique (ecologie.gouv.fr)

Partagez
Tweetez