CISE logo

Changeons vite de paradigme sociétal

« Le 14 juin 2021 sera l’une des grandes dates de l’aéronautique dans sa course à la décarbona(ta)tion

A peine six ans après la mise en service du moteur LEAP qui apportait un gain de 16% de la consommation de carburant, Général Electric et Safran prévoient de lancer d’ici à une quinzaine d’années un moteur en complète rupture technologique avec les architectures observées jusqu’ici, qui apporterait une nouvelle réduction de la consommation de carburant de plus de 20%. Un élément clé en vue de la décarbona(ta)tion de l’aviation. »

La Tribune

Fabrice Gliszczynski

15 Juin 2021, 9:40

FAUX.

Voilà un message qui ne va pas dans le bon sens.

Nous savons maintenant, par expérience, que si nous faisons un gain sur le coût d’utilisation, au lieu de réduire les effets néfastes, ce gain les amplifie. L’homme ne sait pas se restreindre.

Un exemple parmi tant d’autres, toujours dans l’aviation, après avoir amélioré le rendement des moteurs d’avions de 30% dans les années 90, les compagnies aériennes ont profité de cela, non pas pour réduire les émissions de CO2, mais pour baisser les coûts des vols et engendrer un nouveau type de voyage, le voyage de masse. Ceci a donc mathématiquement multiplié l’émission des gaz à effet de serre.

L’article qui se veut rassurant n’est qu’un leurre.

La seule et unique façon de réduire nos émissions de gaz à effet de serre est DE NE PAS LES PRODUIRE.

Plus globalement, il faut arrêter de chercher des solutions qui ne sont que des fuites en avant. Elles nous mènent droit dans le mur. Il faut prendre les problèmes à la racine. Il est urgent de changer nos façons, de réfléchir, de consommer, de vivre.

Quand toutefois, nous entendons, ces jours -ci, qu’un bateau a dégazé en Méditerranée, entrainant une pollution intolérable, nous pouvons nous poser la question :

L’être humain est-il à la hauteur de l’enjeu qui nous attend ?…

Nous avons raison de nous rebeller contre notre système consumériste, basé sur le PIB et l’accroissement des richesses de manière infini.

Mais avoir raison ne suffit pas, il nous faut vaincre le néolibéralisme.

P. Salanova

Partager sur :

Nos articles similaires

Vivent les Communicants !

Editorial du 10ème "Vert luisant", Journal des écologistes français du Luxembourg

Pétitions signées par la CISE en mars et avril 2024

Marche des solidarités. Soutien au syndicaliste CGT. Non à la criminalisation. Appel du premier mai.

Création d’un comité local d’Izquierda Unida à Stockholm (12 avril 2024)

La fédération extérieure du parti de gauche Izquierda Unida a créé un comité local à Stockholm, un événement auquel la CISE a été représentée, transmettant un message d’amitié de son président.