CISE logo

Les bonnes résolutions pour 2022…et après

Comme tous les ans en début d’année nous nous souhaitons les bons vœux et a cette occasion nous prenons de bonnes résolutions, Voici une liste que vous pourriez ajouter à la vôtre :

  • Baisser la température l’hiver de 1°C dans les lieux chauffés et augmenter la température de 1°C dans les milieux climatisés.

Une baisse de 1°C fait économiser jusqu’à 10% de la consommation en énergie pour le chauffage.

  • Utiliser le moins possible la climatisation en voiture

Si on utilise la climatisation dans une voiture, la consommation augmente de 10 à 20%.

  • Boire l’eau du robinet

Cela évite de fabriquer puis de jeter des bouteilles plastique ; cela évite de transporter de l’eau par camion sur de longues distances (le transport local par tuyau est bien moins gourmand en énergie). Vous pouvez toujours utiliser un filtre si vous n’avez pas confiance en la qualité de l’eau distribuée.

  •  Manger le moins de viande possible, surtout du bœuf.

Produire un kilo de bœuf engendre de 50 à 100 fois plus d’émissions de gaz à effet de serre que de produire un kilo de blé, et représente l’équivalent de 60 km en voiture.

Emissions de gaz à effet de serre (en kg équivalent CO2) liées à la production d’un kg de divers produits alimentaires. Source : JM Jancovici, 2004

  • Manger des produits de saison, cultivés ou élevés localement
  • Acheter le moins possible de produits manufacturés

Cela signifie aussi que, en tant que consommateurs, nous avons une responsabilité dont nous ne pouvons-nous exonérer : nous ne pouvons à la fois demander aux politiques la réduction collective des émissions et souhaiter pour nous-mêmes la croissance de nos consommations individuelles.

Acheter le moins possible de produits avec beaucoup d’emballages.

On remarquera que le fait de ne pas se fournir en hypermarché mais chez les commerçants locaux permet d’obtenir ce résultat.

  •  Ne pas regarder la publicité (et surtout éviter que les enfants la regardent !)

Moins consommer est probablement plus facile si on ne se laisse pas tenter par la publicité (c’est particulièrement vrai pour les enfants et les adolescents). Moins on consomme de produits manufacturés ou de voyages et plus on est vertueux.

  • Ne pas se faire livrer les achats faits par correspondance en 24H chrono

Le fait de se faire livrer rapidement implique le recours à l’avion pour les grandes distances Sur 1.000 km, 1 tonne de fret entraine 1.000 kg de carbone en avion court courrier, 25 kg en gros camion, 3 kg en train.

Ne pas se faire livrer du tout, est aussi une bonne solution écologique et politique.

  • Faire le plus possible ses courses chez les commerçants de proximité, y aller de préférence à pied ou à vélo 

Faire ses courses dans les commerces de proximité divise par deux la « dépense transport » de la collectivité.

  • Ne pas acheter américain ou chinois 

Les émissions par habitant des USA sont deux fois plus importantes que celles des Européens. La Chine quant à elle produit 25% des GES de la planète.

  • Ne pas prendre l’avion
  • Laisser sa voiture au garage et prendre les transports en commun.
  • S’organiser pour faire du covoiturage
  • Utiliser des modes non motorisés pour ses déplacements de proximité
  • Ne plus avoir de voiture du tout quand on en avait une
  • Au pire, acheter une petite voiture sans climatisation.

Les gaz utilisés dans les circuits de climatisation (PFC, HCFC) sont de très puissants gaz à effet de serre (plusieurs milliers de fois le gaz carbonique). Si vous avez les moyens, achetez une voiture hybride plutôt qu’une voiture électrique. Les voitures hybrides possèdent un moteur plus efficace que le moteur d’une voiture « classique », et entre autres choses elles récupèrent l’énergie cinétique au moment du freinage pour la convertir en électricité. L’achat d’une voiture électrique n’est pas nécessairement un bon moyen de lutter contre l’effet de serre partout. Surtout dans les pays ou électricité est produite à partir du charbon.

Bonne résolution et bon courage pour 2022.

Partager sur :

Nos articles similaires

Vivent les Communicants !

Editorial du 10ème "Vert luisant", Journal des écologistes français du Luxembourg

Pétitions signées par la CISE en mars et avril 2024

Marche des solidarités. Soutien au syndicaliste CGT. Non à la criminalisation. Appel du premier mai.

Création d’un comité local d’Izquierda Unida à Stockholm (12 avril 2024)

La fédération extérieure du parti de gauche Izquierda Unida a créé un comité local à Stockholm, un événement auquel la CISE a été représentée, transmettant un message d’amitié de son président.