CISE logo

RUBRIQUE L.G.B.T. POURQUOI ?

Les personnes homosexuelles, bi ou transgenres sont dans le monde l’une sinon LA minorité la plus universellement discriminée, voire réprimée sans qu’il y ait de « délit » imputé autre que celui du comportement.

Bien que le débat sur les parts de l’inné et de l’acquis dans ces orientations sexuelles ne soit toujours pas clôt au sein de la communauté scientifique, il est un fait que cette minorité est plus sujette aux dépressions, suicides que la moyenne. Le choix de l’homosexualité par « perversion volontaire » est donc une hypothèse qui ne tient pas la route.

La discrimination de ces groupes a reposé sur des arguments religieux souvent abusifs, voire inventés.

L’homosexualité ou la bisexualité ont longtemps été admis, jusqu’aux plus hauts niveaux dans les mondes chrétiens et musulmans. Des papes, des rois, des dignitaires ou penseurs musulmans ne s’en cachaient pas. Sait- on par exemple que Richard Cœur de Lion fut un bisexuel, y compris avec le roi voisin, Philippe Auguste ? Que l’un des compagnons du prophète Mohamed, Abu Hurayra était probablement un homosexuel?

Puis comme pour d’autres thèmes, une vague rigoriste s’est abattue sur le monde méditerranéen, notamment à partir des XIVème et XVème siècles : il ne fallait plus permettre cette « déviation ».

Ce n’est que cinq siècles plus tard que cette chape de plomb s’est soulevée, lentement, dans une minorité de pays, enregistrant parfois des reculs, comme au Brésil de fin 2018 avec l’arrivée au pouvoir de Bolsonaro et de l’extrême droite. Car comme le diagnostique Ludovic Mohamed-Zahed, imam français ouvertement homosexuel : « tous les fascismes s’attaquent aux minorités sexuelles ».

D’où la place de la gauche aux côtés des L.G.B.T., comme de toutes les minorités opprimées, discriminées. Et le militantisme en son sein de nombreux membres de cette communauté : Marielle Franco, députée du Parti Socialisme et Liberté (P.S.O.L.) brésilien, assassinée en mars 2018, Jean Wyllys, du même parti qui choisit l’exil dès la victoire de l’extrême droite car en tant que député homosexuel et de gauche, il se savait menacé ; Chelsea Mannings, femme trans de l’armée des U.S.A. qui fut la cheville ouvrière des dénonciations par Wikileaks des crimes de guerre commis en Irak et en Afghanistan, Glen Greenwald , le précieux associé d’Edgar Snowden qui divulgua la surveillance du monde entier par la N.S.A. .. La liste est beaucoup trop longue pour ne pas devoir s’arrêter là.

Cette rubrique aura donc vocation à témoigner de la vie, des espoirs des L.G.B.T. partout dans le monde.

Les personnes intéressées pour apporter des articles sur ces sujets sont invitées à nous contacter.

Vincent Buard

Porte-parole de la C.I.S.E.

Mai 2019

Partager sur :

Nos articles similaires

Vivent les Communicants !

Editorial du 10ème "Vert luisant", Journal des écologistes français du Luxembourg

Pétitions signées par la CISE en mars et avril 2024

Marche des solidarités. Soutien au syndicaliste CGT. Non à la criminalisation. Appel du premier mai.

Création d’un comité local d’Izquierda Unida à Stockholm (12 avril 2024)

La fédération extérieure du parti de gauche Izquierda Unida a créé un comité local à Stockholm, un événement auquel la CISE a été représentée, transmettant un message d’amitié de son président.