CISE logo

Vivent les Communicants !

les ecologistes

« Nous vivons une époque moderne » comme dirait le journaliste Philippe Meyer. Dans cette époque où le gouvernement annonce 10 milliards d’économie sur le budget français, le secrétaire d’état aux français de l’étranger nous indique un rabot de 300 millions sur le budget de l’action extérieure de l’Etat et un recul de 900 millions d’euros de l’aide publique au développement mais nous indique « en même temps » que nous n’allons même pas voir ces économies et que tout va bien se passer. Même pas mal ! Certainement de l’efficacité à gagner par-ci, une réorganisation par-là.  

Déjà l’année passée, une contribution exceptionnelle de 7% sur le budget des bourses scolaires avait été imposée, qui devrait être reconduite cette année alors qu’il est déjà annoncé une baisse de 25% de la PAC (Prestation d’assistance Consulaire [contribution versée à nos ressortissants de l’UE en difficulté en attendant que ceux-ci perçoivent les allocations de leur pays de résidence]) en vue d’une extinction progressive de cette aide d’ici 3 ans. Évidemment prévue pour les plus démunis, cette mesure aura un impact catastrophique pour ces personnes précaires. On s’attend également à une baisse significative des budgets des OLES (organismes locaux d’entraide et de solidarité) ainsi que du nombre de familles pouvant prétendre aux bourses scolaires dont la révision du calcul va irrémédiablement diminuer la cohorte des ayants-droits.  

On le voit, la Présidence Macron, qui se veut bon gestionnaire, n’a fait qu’augmenter la dette publique (de 98 à 112 % du PIB) et fait dorénavant peser sur les plus modestes et les classes moyennes son austérité nécessaire. La grande réussite du Président : le ruissellement… mais vers le haut. Une prouesse antigravitationnelle qui mériterait une inscription au Nobel. Certains accuseront mes propos de « dogmatisme » ou de« gauchisme primaire » mais il semble que le cénacle des économistes constate irrémédiablement ces grands mouvements. Tout cela en attendant un grand plan de transition écologique vers la sobriété et le changement de modèle, mais cela peut  patienter jusqu’en 2050.

Alexandre Chateau-Ducos

21 mai 2024

Editorial du 10ème « Vert luisant« , Journal des écologistes français du Luxembourg

Sommaire du journal

  • EDITO : Alexandre Chateau-Ducos
  • Le billet de Tilly Metz, députée européenne
  • Fresque de la biodiversité : Julien Gannard
  • Rencontre avec le lanceur d’alerte Antoine Deltour : Jonas David-Quignon
  • Un peu d’écopoésie : Florent Toniello
  • Vade-mecum sur le processus décisionnel et législatif de l’UE : Désiré Mitdepheir
  • Fête du 14 juillet : Alexandre Chateau-Ducos
  • Elections européennes : Alexandre Chateau-Ducos
  • Agenda
  • Rétrospective 2024

Partager sur :

Nos articles similaires

APPEL À L’UNITÉ POUR BATTRE L’EXTRÊME DROITE et la MACRONIE

80 ans après sa plongée dans les poubelles de l’histoire, l’extrême droite raciste, xénophobe, antieuropéenne revient aux portes du pouvoir.

Les Européennes dans le monde

Même si l’actualité impose un recentrage sur la métropole en effervescence depuis la dissolution, les élections européennes servent néanmoins de baromètre au corps électoral des Français de l’étranger.

Pétitions signées par la CISE en mars et avril 2024

Marche des solidarités. Soutien au syndicaliste CGT. Non à la criminalisation. Appel du premier mai.