CISE logo

LE BAPTÊME DU FEU DES ÉLECTIONS CONSULAIRES POUR LA C.I.S.E.

La C.I.S.E. a présenté des têtes de liste au Sénégal, en Hollande, au Luxembourg, à Berlin, en Grèce, aux Emirats Arabes Unis, en Afrique de l’Est, Afrique australe, en Iran, en Chine.  

Pour une association qui n’était soutenue par aucun gros parti, tout ce qui suit fut un tour de force.

Le bilan général montre une forte abstention: 87 % !!! Un glissement à droite, avec émiettement : une droite orthodoxe qui perd sa majorité absolue, au profit de dissidents comme ceux de l’Association de Solidarité avec les Français à l’étranger (A.S.F.E.) du sénateur L.R. Bansart, et L.R.E.M. Tous ensemble, ils obtiennent près de 70% des sièges. Au sein de la gauche, le fort recul du P.S. et de F.D.M. (76 élus) profite à un nouvel ensemble : celui des écologistes qui effectuent une percée ( plus de 60 dont une forte majorité à E.E.L.V.). La gauche radicale progresse un peu, avec une quinzaine d’élus (F.I. et la C.I.S.E.).  

Entrés dans la bataille électorale avec 3 conseillers élus auparavant sous d’autres couleurs et seulement 10 têtes de listes membres de la toute jeune C.I.S.E., nous en ressortons avec 5 élus (Luxembourg, Hollande, Chine, Kenya, Mozambique) . Une candidate a manqué un siège à deux voix près. A notre niveau c’est donc une victoire, modeste mais réelle. Dans quel contexte?

La C.I.S.E., née fin novembre 2018 , s’est construite sur l’union de la gauche hors P.S. et un programme de transformation, demandant le rapprochement des droits et des devoirs des Français de l’étranger (F.E.) avec ceux de métropole. Ceci concerne les impôts d’un côté et les services publics de l’autre. Elle s’oppose ainsi à toutes les associations déjà existantes: Français Du Monde (proche du P.S.) , l’Union des Français de l’Etranger (apolitique de droite), etc…

Puis nous avons dû faire face à de nouvelles lois (datant de l’année 2020) qui empêchent les associations de F.E. de participer à ces élections au profit de partis politiques, du jamais vu dans notre histoire. Ce stratagème visait à favoriser la République En Marche (arrière!) au détriment des associations. La C.I.S.E. a alors dû obtenir le soutien d’un parti militant pour l’union de la gauche, Ensemble!, afin d’obtenir la Liste Electorale Consulaire mondiale, cruciale pour toute campagne électorale à l’étranger. 

Notre victoire relative n’est qu’une étape. La présence électorale de la C.I.S.E. ayant permis une diffusion de ses idées, elle devrait s’accompagner de la création ou du renforcement de nos comités locaux, et augmenter notre visibilité médiatique. 

Comme l’ont dit tant de citoyens dans le monde, la lutte continue! 

Vincent Buard

Président de la C.I.S.E.

Partager sur :

Nos articles similaires

Vivent les Communicants !

Editorial du 10ème "Vert luisant", Journal des écologistes français du Luxembourg

Pétitions signées par la CISE en mars et avril 2024

Marche des solidarités. Soutien au syndicaliste CGT. Non à la criminalisation. Appel du premier mai.

Création d’un comité local d’Izquierda Unida à Stockholm (12 avril 2024)

La fédération extérieure du parti de gauche Izquierda Unida a créé un comité local à Stockholm, un événement auquel la CISE a été représentée, transmettant un message d’amitié de son président.